-

K-pop : les sasaengs, ces fans qui vont beaucoup trop loin

Posté le 13 avril 2018 par

Les sasaengs ne sont pas des fans comme les autres. D’ailleurs, les vrais fans de K-pop les considèrent comme des anti-fans.

Limite comme des psychopathes.

Dans la culture coréenne, un sasaeng est un fan devenu obsédé par un groupe de K-pop ou par un de ses membres, qui du coup a des comportements totalement inadaptés et intrusifs.

En un mot, un sasaeng connait tous les détails de la vie privée de son idole et la traque. Il tente de s’immiscer dans sa vie par tous les moyens.

Exemple classique : pister la star pour réussir à se ruer sur elle à l’aéroport, hacker son compte Twitter ou encore dormir devant chez elle pour être sûr de ne pas la rater quand elle sortira le matin…

Bad Boy - épisode 8

Le phénomène fait totalement partie de la culture coréenne. Mais il faut être honnête, ce type de comportement est humain et pas seulement coréen, on a déjà vu ce genre de personne s’en prendre à nos stars…

Mais ce que font les sasaengs en Corée du Sud est quand même assez extrême et le phénomène se remarque parce qu’ils sont nombreux.

Un groupe très connu comme Exo, par exemple, a plus d’une centaine de sasaengs. Alors à ce rythme il arrive des choses assez terribles aux groupes les plus célèbres. Parfois même des choses totalement inconcevables.

On se souvient par exemple de cette fois où un sasaeng d’EXO a diffusé au grand public un enregistrement audio qu’il avait réussi à faire à l’insu du groupe, où on entend les membres du groupe jouer avec des amies à un jeu vidéo. Total irrespect de leur vie privée. Total voyeurisme.

 

Imitation - épisode 2

Il y a aussi souvent des accidents de voiture liés à des sasaengs qui veulent trop se rapprocher. BIGBANG en a déjà fait les frais par exemple…

Vous vous demandez pourquoi le phénomène est si vaste en Corée ? Une des choses qui jouent probablement beaucoup est la proximité : le pays étant tout petit, il est beaucoup plus facile de suivre les allées et venues d’une star que dans un endroit comme les Etats-Unis par exemple.

 

Bad Boy - épisode 1

Il y a une autre explication qui revient parfois. C’est que le système de starification en Corée favorise ce type de comportement, même de façon involontaire. Le fait que les stars doivent tout faire pour avoir l’air accessibles, qu’elles aillent beaucoup à la rencontre de leurs fans, qu’elles soient ultra-médiatisées, etc…

La starification est quelque chose de très spécifique dans le pays, et au-delà du phénomène des sasaengs, il y a déjà des fonctionnements particuliers au niveau des fans.

D’ailleurs, on en a un bel aperçu dans Imitation, où on découvre, de l’autre côté du miroir, l’univers impitoyable des K-pop idols et les guerres qu’elles se livrent entre elles !

Imitation - Une exclu delitoon

Les commentaires sont fermés.